Aux Etats-Unis, Antin rentre en force sur les réseaux de chaleur

Aux Etats-Unis, Antin rentre en force sur les réseaux de chaleur

ALAIN RAUSCHER

Alain Rauscher, Associé d’Antin IP

 En faisant l’acquisition, pour 1,25 milliard de dollars, du large portefeuille de réseaux de chaleur de Veolia outre-atlantique, le fonds d’infrastructure affirme son appétit pour ce type d’actif. Tout comme sa volonté de prendre pied en Amérique. 

Pas de repos pour Antin Infrastructure Partners : fort d’un premier closing de 2,5 milliards d’euros pour son quatrième fonds d’infrastructure, qui doit à terme atteindre les 5,5 milliards d’euros, la société de gestion dirigée par Alain Rauscher vient de racheter à Veolia, numéro un mondial du traitement de l’eau et des déchets, son portefeuille de centrales de production, de vapeur, froid et électricité aux Etats-Unis pour 1,25 milliard de dollars, soit près de 14 fois l’EBITDA attendu en 2019 (90 M$). Parmi les candidats à la reprise de l’actif se trouvaient notamment Engie, Stonepeak Infrastructure Partners ou encore Brookfield AM. 

Articles similaires

© All right reserved 2019 - Le Magazine des Affaires création LINKIN